African Records

du 31/01/2015 au 20/05/2015

 

Pour débuter l’année 2015, qui célèbre ses dix ans d’existence, la Fondation Zinsou présente à partir du 31 janvier 2015 sa nouvelle exposition : « African Records”. Fruit d’une longue réflexion de la Fondation Zinsou et de la collaboration avec Florent Mazzoleni, « African Records » propose une histoire subjective des disques africains à travers un parcours explorant les racines et les influences à l’origine des musiques modernes du continent, leur développement au moment des indépendances et leur apogée dans les années 1970, véritable décennie de révolutions musicales.

Rumba congolaise, high-life ghanéen, afro beat nigérian, jazz éthiopien, sans oublier les musiques mandingues, sont ici à l’honneur.

La musique, expression artistique emblématique des flux et reflux des populations et des influences culturelles diverses est essentielle en Afrique et restait jusqu’à présent une thématique encore inexplorée par la Fondation Zinsou.

Sans tomber dans les clichés, le constat est indéniable : la musique est omniprésente sur ce continent, elle est l’un des arts majeurs. Que ce soit par le biais du quotidien (dans la rue, chez soi, dans les cafés, les restaurants, les boutiques, les concerts…), ou au travers des traditions (mariages, enterrements, cérémonie animistes, messes…), la musique circule partout et tout le temps, plus ou moins discrètement, d’espace ouvert en espace fermé, d’espace public en espace privé

Il paraissait donc essentiel à la Fondation Zinsou de créer et de présenter à son public une exposition dédiée à la musique en Afrique en lui offrant ce gigantesque puzzle que forment les musiques africaines, reflet sonore d’un continent multiculturel d’une puissance créative exceptionnelle.

 

 

Category
Passée